L’étude de marché : une méthode simple et efficace !

IMG_0817
Etude de marché : une méthode simple et efficace (Rose trémière de l’ile de Ré, France)

L’étude de marché rebute…. presque tout le monde. Elle apparait scolaire et très formelle, car elle comprend des recherches, études, synthèses. Elle ne semble pas toujours fiable. Et elle inclut, comme une cerise sur le gâteau, un réjouissant travail de prospection (Voir l’Enquête en 3e PARTIE). Pourtant, l’étude de marché est un incontournable. Non seulement elle valide qu’il existe un marché pour notre idée d’entreprise ou pour le lancement de notre nouveau produit, mais en plus, elle permet de justifier un prévisionnel de Chiffre d’affaires. Les banquiers et les financeurs en sont particulièrement friands. Sans elle, vous avancerez péniblement et lentement et peut-être même pendant peu de temps. L’objectif de l’étude est de valider les 3 points suivants :

  • Y a t-il un besoin ?
  • Y a t-il une cible ?
  • Le modèle d’affaires est-il rentable ?

Cette étude fournit une liste exhaustive des MENACES et OPPORTUNITES du marché

1ere PARTIE : L’étude macro-économique : Quelles sont les tendances du marché ciblé ?

  • Analyse des résultats d’études via Internet : INSEE, DARES, Chambres de commerce et d’industrie, Sites spécialisés…
  • Lecture des livres blancs
  • Participation à des salons
  • Revues et livres spécialisés
  • Collecte d’informations légales, fiscales, règlementaires, sanitaires, technologiques etc… cette étape est importante. Par exemple, un changement de législation peut entrainer la fin d’une entreprise (ex : Ecomouv’), ou la fermeture d’un marché (ex : le fromage au lait cru sur le marché US) ou encore le ralentissement des entreprises de services à la personne (limitation de la défiscalisation des prestations)

2e PARTIE : L’étude de la concurrence :

  1. Qui sont-nos clients directs ? nos clients indirects ? (produits de substitution)
  2. Quel est le positionnement de chaque concurrent? (c’est-à-dire son avantage concurrentiel et sa cible ?)

Décrire  ses produits (gamme, couleur, taille …) ? ses Prix  ? son mode de distribution (vente directe ou indirecte, franchise, magasin en propre..) ? sa Communication (internet, partenaires, réseaux sociaux, flyers, medias…)

3e PARTIE : L’étude de la cible directe ou l’enquête terrain. Elle doit être menée comme une campagne de prospection. Elle permet souvent de détecter ceux qui seront nos premiers clients. Par téléphone ou en face à face, chaque interlocuteur sera sondé avec un questionnaire spécifique

  1. Quelles sont les habitudes de consommation ? pourquoi ? quand ? comment ? où ? combien ?
  2. Selon quels critères consomment-ils aujour’hui ?
  3. Pourquoi ou à quelles conditions changeraient-ils d’habitude ?
Enquête pour l'ouverture d'un magasin de réparation vélo
Enquête pour l’ouverture d’un magasin de réparation vélo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s