Etre riche, est ce bien ou mal ? Évangile de Luc 1/3

Richesse ? Bien ou mal ? Manuscrits enluminés, Codex Aureus d'Echternach, c. 1035-1040
Parabole du riche et du pauvre Lazare, Luc 16, 19-31
Manuscrits enluminés, Codex Aureus d’Echternach, c. 1035-1040

Dans l’ancien testament, la richesse n’est pas systématiquement pointée comme un mal, et apparaît souvent comme une bénédiction de Dieu, dont il faut faire usage avec justice et équité. En revanche, le nouveau testament, et tout particulièrement l’évangile de Luc met l’accent à plusieurs reprises sur la damnation des riches. Exception faite de Zachée (Lc 19, 1-10), aucun riche ne pourra entrer dans le royaume de Dieu, il est systématiquement condamné (Lc 6, 24-25).

Pourquoi ?

D’après Le Petit Robert, un riche est une personne « qui a de la fortune, possède des biens et de l’argent en abondance ».

Dans la Bible, l’histoire du jeune homme riche est commune à ces 3 évangélistes : Mt 19,21-26 = Mc10, 21-27 =Lc 18,22-30) :« Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel. Puis viens, et suis-moi. Après avoir entendu ces paroles, le jeune homme s’en alla tout triste; car il avait de grands biens. Jésus dit à ses disciples: Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux. » Mt19, 21-26

Je suis riche, nantie, je possède des biens matériels. Est ce que la seule façon de vivre l’évangile est de tout vendre et de rentrer dans les ordres ?

En fait, Jésus ne condamne pas les richesses (Jésus a sauvé Zachée, Lc 19,1-10), ni ceux qui réussissent, mais il dénonce le fait de préférer ses richesses à Dieu car « Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent » (Mt 6,24 = Lc 16,13).

En effet, l’homme qui possède de l’argent, est libre de l’utiliser comme il l’entend, de vivre à sa guise. Dans l’abondance, l’homme se sent maître de sa vie, du monde même… puisque l’argent peut tout acheter: amour et pouvoir. « L’argent est ce qui permet de se suffire, de ne rien avoir à demander à personne. Celui qui n’a rien à demander ne peut pas aimer» (1).   

Le danger de celui qui est nanti, est de croire qu’il ne doit rien à personne. Il n’a besoin de personne.

Car la richesse se suffit et se satisfait d’elle même.

 

A suivre  « Etre riche, est ce bien ou mal ? Jean Chrysostome ou la pastorale du pauvre 2/3« 

A suivre « Etre riche, est ce bien ou mal ? La doctrine sociale de l’église 3/3″

 

(1) FRANCOIS VARILLON, Le message de Jésus, Bayard Editions, 1998, p15

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s