Comment rédiger une enquête ?

Que ce soient pour faire une étude de marché, une enquête de satisfaction ou encore une étude prospective, il faut rédiger et construire THE enquête. And soon the question is : Comment je m’y prends ?

Commençons par déterminer le but de l’enquête . Que voulez vous faire exactement ? Obtenir un rdv, faire une étude, valider un besoin, collecter des avis… Que voulez vous savoir ? Quelles informations recherchez vous et dans quel but ?

Puis identifions la cible. Si votre enquête doit évaluer la cible des 15-25 ans, il n’est pas utile de demander l’avis de personnes qui ne seraient pas dans cette cible. Le questionnaire inclura donc une fiche signalétique adaptée (âge, profession, lieu, sexe.. si on est en BtoC ou CA, effectifs, secteur d’activité..en BtoB).

Difficile mais indispensable 1ère étape.

L’idée d’une enquête est de collecter des infos introuvables dans la boite magique. Donc pas la peine de commencer une enquête auprès d’une entreprise par « combien avez vous de salariés ? » ou encore « quel est votre chiffre d’affaires ? ». Ces infos sont trouvables aisément sur société.com ou manageo.fr. Cette question donnera le sentiment à votre interlocuteur que vous n’êtes pas sérieux…mais alors vraiment pas.

Voici les 5 principes fondamentaux de la construction d’une enquête

  1. commencer par une question discriminante

Par cette première question, on vérifie que notre interlocuteur est dans la cible. Si on propose un produit financier pour retraités, on vérifie que notre interlocuteur est à la retraite. Si on propose des nouvelles chaussures pour trail, on vérifie que notre interlocuteur pratique la course à pieds… Vous comprenez le principe.

Dès le début de votre enquête vous pouvez indiquer le temps réel qu’elle prendra à votre interlocuteur pour y répondre. Si c’est 2 minutes, c’est 2 minutes. Pas la peine de mentir sinon vous allez vous retrouver avec des enquêtes semi-remplies donc inutiles, car l’enquêté, gentil mais aimant la rectitude morale, vous aura planté avant la fin de l’enquête.

2.  aller du général au particulier : cette démarche est calquée sur la démarche de ventes (SPIN Selling, la méthode de vente pour tous)

  • On commence par demander comment ils font aujourd’hui. (on valide la douleur)       – quand, comment, combien, par qui, où etc…
    -l’objectif de ces questions est d’identifier les habitudes/modes de fonctionnement actuels/problèmes/difficultés
  • Puis, si une solution existait ou une offre mieux adaptée ou un produit nouveau, a quelles conditions seriez vous prêt à changer ? (on met une valeur sur la douleur)
    – quand, comment, combien, par qui, où etc…
    -l’objectif de ces questions est d’identifier les critères de choix

3.  alterner questions ouvertes, fermées, à choix multiples

Privilégiez les questions fermées.

Poser des questions ouvertes permet de collecter des informations riches et nouvelles. En revanche, pensez au traitement des données que vous allez collecter. Si vous posez beaucoup de questions ouvertes (genre, que pensez-vous de …?), le traitement va être plus long.

Recommandation ultime : Pour être utiles, les avis doivent être tranchés. Si vous proposez :

  1. Très bien
  2. Bien
  3. Moyen
  4. Mauvais
  5. Très mauvais

Beaucoup répondront « Moyen ». Il n’y a rien à tirer de cette réponse. Elle est donc inutile. Veillez toujours à proposer des réponses tranchées afin que vous puissiez tirer des conclusions de votre enquête.

4.  faire des phrases claires, courtes, simples

On prendra soin de ne pas utiliser d’acronymes, de termes techniques abscons. On fera des questions courtes. Pas de phrases à rallonge truffées de relatives où l’on pose plusieurs questions en une. Genre la phrase  « si vous deviez choisir entre un utilitaire Renault et un utilitaire Peugeot, sachant que êtes un artisan plombier, travaillant en France mais à la frontière espagnole,  et que vous intervenez uniquement auprès des particuliers dans un réseau d’actions de 50 km autour de chez vous, que feriez vous si le prix du gasoil devait augmenter ? »

 5.  conclure avec un « Call to action »

Une enquête d’étude de marchés sert surtout à identifier ses premiers clients. Une enquête de satisfaction à prospecter facile. Une enquête prospective à prendre des rendez-vous.

Bref, c’est à vous de décider en fonction des objectifs que vous vous êtes fixés la nature de la prochaine étape. Mais il faut qu’il y ait une prochaine étape…Allez, bonne et joyeuse enquête !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s